Vacances : Comment bien vivre la séparation

result

.

Les vacances d’été riment parfois avec “séparation”, quand nos minis s’en vont en colo, chez bonne-maman ou chez leur meilleur ami….

On vous donne quelques pistes pour vous aider à bien vivre cette période, et pour préparer vos enfants à traverser ces quelques jours sans vous en toute sérénité.

.

62132f82ac930aac4c9d05025289406b

Les préparer

Une séparation (même courte) n’est jamais anodine. Votre enfant est habitué à vous voir tous les jours, ce sera donc un réel changement pour lui. Entourez-le de paroles bienveillantes et réconfortantes en amont du départ. Quelques jours avant, expliquez-lui pourquoi il part seul, et les raisons pour lesquelles vous ne pourrez pas l’accompagner. Dites-lui combien de nuits il passera sans vous, avec qui il mangera, où il dormira… Et racontez-lui tout ce qu’il fera de chouette durant son séjour, énumérez avec lui les choses qu’il va pouvoir découvrir et expérimenter une fois là bas… 

Si vos enfants s’en vont pour la première fois chez leurs grands-parents ou chez des amis, pourquoi ne pas commencer par les laisser un week-end chez eux pour qu’ils s’habituent doucement au changement, et intègrent bien le fait qu’à la fin du séjour il seront sûrs de vous retrouver.  Dans tous les cas, votre enfant doit se sentir en totale confiance avec la (ou les) personne(s) qui vont l’accueillir.

Vous pouvez également préparer la valise de votre enfant avec lui, pour l’aider à anticiper ce séjour. “Regarde, ici je mets tes maillots de bain, là ton pyjama, ton livre préféré, et ici une jolie trousse de toilette, tu m’aides à bien ranger tes affaires ?…” Il sera fier d’être mis à contribution et se sentira plus “sûr de lui, et plus serein” pour partir en voyage.

.

c6bbc8ad13261e4467271515c5ccb38c

Pendant le séjour

Vous pouvez glisser dans le sac de votre enfant un petit calendrier façon “calendrier de l’Avent” avec, pour chaque jour, un petit mot spécial, un souvenir de lui quand il était bébé, un petit dessin, une surprise… Ca l’aidera à vous sentir “proche” de lui tout au long du séjour. Vous pouvez aussi mettre dans ses affaires un de vos foulard, une chemise, un doudou imprégné de votre parfum.

Si vous avez envie de téléphoner à votre enfant pour entendre sa voix et pour le réconforter, évitez de le faire vers l’heure du coucher alors qu’il est fatigué et donc plus sensible, sous peine de déclencher une crise de larmes… Optez plutôt pour une conversation dans la matinée, lorsque votre enfant a toute la journée devant lui, et des projets plein la tête ! Et notez que rien ne sert d’appeler tous les jours pour donner des nouvelles, les petits enfants ne sont pas forcément à l’aise avec les conversations téléphoniques, et ils ne ressentent pas le besoin d’entendre notre voix quotidiennement.

.

419bd6ad5dc6144a27d6e6ff93ff56b5

On lâche du lest

Avouons-le, c’est souvent nous, les parents, qui sommes les plus stressés à l’idée de la séparation, on s’inquiète, on a peur de trop leur manquer, peur du vide. Surtout s’il s’agit de l’aîné et que c’est la première fois que l’on s’en sépare. “Mes parents vont-ils bien s’en occuper ? Sauront-ils gérer telle ou telle situation…?” L’essentiel ici c’est de savoir lâcher prise par rapport à nos principes, et intégrer le fait que nos (beaux) parents, amis, ne feront pas TOUT comme nous nous l’aurions fait. Les rythmes seront différents, les repas aussi, les occupations changeront, et c’est justement ça qui va plaire à notre enfant !

Inutile donc de noircir des pages et des pages de recommandations, de règles et d’horaires précis (ne notons que le strict nécessaire), laissons partir nos enfants l’esprit léger, en intégrant le fait qu’ils vont vivre une nouvelle expérience loin de nous et que cela va favoriser leur capacité d’adaptation et les aider à s’ouvrir au monde !

.

eac3efb9ebb30092ed0dbbc7c7a32fe0

Détails pratiques

Pour rester zen durant leur absence, et pour faciliter la vie de ceux à qui on confie nos enfants, on n’oublie pas de mettre dans la valise “quelques essentiels” :

Un flacon de paracétamol, un thermomètre, de la crème solaire indice 50 visage et corps, une protection anti-moustique. Le carnet de santé de notre enfant, les ordonnances s’il suit un traitement particulier. Un (voir deux) doudous de rechanges (même chose pour les tétines si besoin), et pourquoi pas un ou deux de leurs DVD et livres favoris.

.

7d8615b4a95577cc09c867cf0d89549f

.

crédits photos: Mini style blog, Living lifes moments, Waddler clothing

Recherche

 

Réseau sociaux

Nos plus belles adresses

Partenaires

Promotion