Témoignages : “être maman de jumeaux…”

result (10)
.
“Madame, vous n’attendez pas un, mais DEUX bébés !…” Cette phrase aura marqué le début d’une formidable aventure pour tous les parents de jumeaux. Le top départ d’une nouvelle vie, plus agitée, plus remplie et plus belle !
Pour en découvrir davantage sur ce que vivent ces parents, nous sommes partis à la rencontre de Sophie, Marguerite, Aygline et Claire : quatre mamans de jumeaux, qui nous ont parlé de leurs expériences, et qui nous ont soufflé quelques-uns de leurs secrets, pour rester zen et organisé avec deux bébés à la maison…

c9cf2554b3a11c99ac7848c12e504108

Vos réactions (à vous, et au papa) lorsque vous avez appris que vous attendiez des jumeaux 

Sophie : maman de  Faustine, 2ans et Isaure et Zélie, 7 mois : Ce fut une grosse surprise pour nous deux ! Mon mari étant médecin, il a tout de suite vu sur l’écho les 2 bébés et c’est donc lui qui me l’a annoncé ! ça a été un choc pour moi, je ne m’y attendais pas du tout ! Je crois que j’ai mis plus de 15 jours à m’en remettre. Pour Mathieu, mon mari, ce fut tout de suite une immense joie, il a toujours rêvé d’une grande famille, et il a un frère et une sœur jumeaux. 
.
Marguerite : maman d’Elise et Juliette, 16 ans, Suzie 10 ans, et Edgar 7 ans, On a pris cette nouvelle comme une joie, pas de panique à bord, ce sont des questions d’organisation qui nous viennent en premier lieu. J’ai acheté pas mal de livres sur le sujet et j’ai pris contact avec l’association Jumeaux et Plus. 
.
Aygline, maman de 4 enfants : Gauthier et Maxence 10ans, Aymard 7 ans, Sixtine 5 ans : Nous étions super heureux, excités et très fiers. Nous avons eu quelques angoisses face à la réaction de notre entourage qui était effrayé pour nous. A l’ écho mon mari a tout de suite sorti : Il nous faut une Laguna !! Et oui les hommes pensent direct à la logistique !
.
Claire, maman de Thaïs 3 ans et demi, Gemma 2 ans et demi, ​Ambroise et Esther 8 mois : Un bon choc ! Mon mari a beaucoup de jumeaux dans sa famille,  dont ses soeurs, mais on m’avait toujours dit que “ca passe par les femmes”… La bonne blague. Disons que nous avons mis quelques semaines pour comprendre ce qui se passait et l’annoncer avec le sourire à nos proches !
.
 
IMG_4132 (1)

Comment avez-vous vécu votre grossesse 

Sophie : J’ai eu la chance d’avoir une grossesse de jumeaux  « facile »: tout s’est très bien passé, aucune alerte d’accouchement prématuré. J’ai aussi été beaucoup aidée donc j’ai passé ces 8 mois sereinement. Mais c’est évidemment une grossesse très fatigante et remplie de petits désagréments. Nous avons gardé la surprise des sexes jusqu’au bout et ça nous a rendu encore plus impatients et excités !
.
Marguerite: J’ai vécu une grossesse tip top , pas d’incidents, pas de malaise. Juste une prise de poids incroyable (j’ai fini à 92 kg en étant partie de 60…….) qui m’a obligée à finir les 15 derniers jours au lit….. Une naissance avec beaucoup de monde autour de moi (tout en double) et deux belles petites filles. Je n’en revenais pas ! J’ai suivi mon instinct et je n’ai pas allaité à la plus grande joie du Papa, de la famille, et des amis qui du coup pouvaient aider !
.
Aygline : Très sereinement. Je n’ai pas eu peur pour mes bébés, mais plus pour l’accouchement. Et pourtant j’ai été hospitalisée dès 6 mois et demi de grossesse. Les jumeaux sont nés 1 mois après. Mais je me sentais bien entourée et chouchoutée avec une équipe médicale au top.
.
Claire : Bien mais très fatiguant, mes deux aînées avaient 2 ans et demi et 15 mois à l’annonce de la nouvelle. J’essayais au maximum de me réjouir, de voir les bons côtés malgré les rendez-vous médicaux très  fréquents, le ventre lourd dès 5 mois de grossesse, les inquiétudes que l’on pouvait me transmettre… 
.
8bfad8f347df5b410cafb999afd6743f

Vous souvenez vous du premier regard avec vos bébés à la maternité 

Sophie : J’ai eu un accouchement un peu spécial puisque j’ai été déclenchée à 38 SA. Zélie est née par voie basse sans souci. Par contre Isaure, qui ne voulait pas descendre, est née par césarienne en urgence sous anesthésie générale. Du coup, j’ai à peine vu Zélie qui était née en premier, et c’est la dame de la salle de réveil qui m’a annoncé que j’avais eu une 2ème petite fille. C’est en salle de réveil que j’ai enfin pu les rencontrer: C’était un moment très émouvant quand j’ai vu arriver mon mari et mes filles ! Je les ai trouvées tout de suite tellement magnifiques, et différentes ! C’est mon mari qui a pu faire le 1er peau à peau avec elles, c’est donc lui qui me les a présentées !!
.
Aygline : Ce fut très furtif car ils ont été emmenés rapidement en service néonatalogie. Ce n’est que 24h après qu’il y a eu la vraie rencontre, comme une seconde naissance. Ils étaient si petits et fragiles… Mais ça y est, j’étais mère et mon cœur débordait d’amour pour eux.
.
​Claire : Oui. Très précisément. Je n’en revenais pas qu’ils soient arrivés, qu’ils soient vraiment deux, aussi beaux, aussi petits, aussi rapidement. Naissance extrêmement émouvante. ​

Parlez nous des tous premiers jours passés à la maison après la naissance 

​Sophie :  Ce fut de beaux moments. Mais difficiles ! J’étais épuisée, surtout à cause de ma césarienne. Je ne supportais plus ma fille de 19 mois un peu bruyante, et j’étais à fleur de peau. J’ai heureusement été beaucoup aidée jusqu’aux 3 mois des jumelles. C’était merveilleux de me dire que ces 2 petites filles étaient là dans mon ventre quelques jours plus tôt, elles étaient si belles ! La fatigue était présente, mais j’étais assez sereine car mes filles tétaient le sein comme des championnes et grossissaient bien !
.
Aygeline : Nous avons récupéré Gauthier en premier Et Maxence une semaine après. Nous avions chacun notre bébé et mon mari s’est très vite investi. Je me couchais à 22h, mon mari faisait les bibs jusque minuit, moi ceux de la nuit et lui dès 6h du mat. Lorsque qu’un bébé buvait son biberon, le deuxième patientait dans un transat… Au début ils étaient synchro, puis chacun a pris son rythme…là ça devenait plus compliqué… Les nuits étaient courtes !
.
Claire : J’ai eu la chance d’avoir la présence de beaux parents à la maternité et de ma maman pour mon retour à la maison. Cela m’a fait du bien de l’avoir auprès de moi pour  prendre mes marques… et pour m’aider à donner les biberons !!! C’est du non-stop au début ! C’était la première fois que je donnais des biberons à des nourrissons, ayant allaité 6 mois mes aînées.
.
c6054f970b45feba8d2c22ae21a93417 

Vos astuces pour bien vous organiser avec vos jumeaux 

Sophie :  Se faire aider !! Laisser ses bébés à quelqu’un pour faire une sieste après le déjeuner. Déléguer autant que possible tout ce qui est relatif à la vie de la maison et aux autres enfants (ménage, cuisine, linge conduites…). Commander des couches par palettes ! Acheter d’occasion plein de bodys et pyjamas pour avoir du stock. Se faire prêter habits  et du matériel autant que possible . Faire dormir les bébés dans le même lit : ça les apaise ! 

MargueritePour ce qui est de la logistique, nous avions vite demandé à nos familles de faire les vide-greniers et de s’équiper pour que nous limitions les transferts d’affaires. L’association “Jumeaux et plus” a également un système de location de poussettes et de sièges auto très pratique ! Les filles ont toujours été dans la même chambre avec chacune leur lit, bureau, armoire, bac à sous vêtement, cintre de couleurs respectives pour ne pas tout mélanger…

Aygline : Le carnet au début Pour tout noter et ne pas s’emmêler les pinceaux pour les médicaments, changes, etc…Préparer les biberons à l’avance au frigo. Anticiper pour chaque sortie… 

​Claire : Au début j’ai accepté l’aide d’une jeune fille  pendant 3 mois à la maison. Elle m’aidait aussi bien avec les filles qu’avec les bébés. Cela me permettait d’aller me reposer quand je ne tenais plus. Ensuite, j’ai été heureuse de reprendre les rennes, et surtout de réaliser que j’étais capable… C’est important aussi d’échanger avec d’autres mamans ! J’ai également laissé tomber certains principes avec les jumeaux : je suis passée au biberon car ils ne savaient pas téter, j’ai donné des tétines les premiers mois…Il faut savoir se simplifier la vie quand on a des jumeaux et abandonner l’image de la mère parfaite.

7918f3b799a175593b3f5bd667383877

Quel matériel conseillez vous aux futurs parents de jumeaux

​Sophie : Une poussette double avec des nacelles/cosy hyper pratique pour pouvoir balader ses bébés jusqu’à 6 mois. Puis une Maclaren twin. Un grand tapis d’eveil. Deux chaises hautes pour les faire déjeuner en même temps ( « 1 cuillere chacune ») !
.
Aygline : Avoir une poussette pratique et des cosy qui s’allongent complément et qui servent aussi de sièges auto. Une table à langer dans la chambre ET dans la salle de bain. Un sèche linge , lave linge et lave vaisselle bien sûr !!
.
Claire : J’ai adoré les matelas Babybjorn, les bébés étant nés prématurément ils y ont retrouvé un petit cocon sécurisant. L’égoutte-biberon est pratique aussi (avec 4 enfants qui prennent des biberons le matin encore + !). Avoir un maximum de biberons pour ne pas passer son temps à les laver. Ils ont dormi dans le même lit pendant 3 mois, puis chacun le leur, avec leur petit coin bien à eux dans la chambre. Un parc en hauteur pour ne pas passer son temps à se baisser.
.
.
df8f11f79f23049d72e069b922134a4a

Quelle est la pire réflexion que vous ayez eu par rapport à vos jumeaux 

Sophie : « Oh qu’est-ce que je vous plains !…..»
.
​Aygline : La phrase que j’entends le plus souvent : “Les jumeaux c’est bien chez les autres…” pas très agréable.
.
Claire : Ma voisine du dessus quand je lui ai annoncé que j’attendais des jumeaux : “Mais tu vas les garder ??”… J’ai trouvé ça tellement triste comme réaction, si spontanée de sa part. Je ne lui en ai pas voulu, mais ça m’a fait de la peine.

Le plus beau et le plus dur dans le fait d’avoir des jumeaux?

Sophie :  Le plus beau : voir leurs ressemblances et leurs différences. Le plus dur : la fatigue !
.
Marguerite : Le plus beau c’est leur complicité, elles avaient même développé un langage parallèle entre elles en maternelle… Il leurs arrive ,encore aujourd’hui quand je me fâche, de l’utiliser ce qui m’énerve un peu je l’avoue ! Le plus dur c’est de devoir se partager tout le temps… Quand on est une jeune maman on voudrait tout donner, mais on a deux bébés et c’est difficile de devoir tout partager, mais avec le temps ça change : je mange le midi avec l’une et pas avec l’autre ; je fais du shopping avec l’une et pas avec l’autre, je profite davantage de mes filles.
.
Claire :Leurs regards, leurs interactions entre eux me bouleversent particulièrement. J’ai lu quelque part qu’on passe tous toute notre vie à chercher l’amour, à chercher quelqu’un pour nous accompagner dans la vie, et que les jumeaux sont les seuls à avoir cette chance-la dès leur conception. Ce qui est difficile c’est le sentiment que j’ai parfois de ne pas pouvoir tout gérer comme je le voudrais. Les angoisses pendant la grossesse étaient dures aussi. Et le passage de 2 à 4 enfants m’a fait vieillir de 10 ans d’un coup !! 
.
20f0cca73a3d0ee2bb824cdc00707638

Quels principaux conseils donneriez vous aux parents de jumeaux ?

Sophie : Restez zen, mais faites vous aider !

Aygline : Osez demander de l’aide et laissez vous aider. J’ai aimé être accompagnée à chaque visite chez le médecin car sinon c’était l’enfer seule pour les déshabiller, les rhabiller… J’ai apprécié la venue de tantes qui venaient pour donner avec moi les biberons ou les bains en fin d’après midi ou même me permettre de sortir juste 1h ou 2 pour aller faire une course, aller chez le coiffeur…

Claire :N’oubliez jamais que les moments difficiles on les oublie vite et qu’il y aura davantage de beaux moments ! L’annonce de jumeaux n’est pas une maladie mais une vraie joie, et honnêtement ces 10 premiers mois ont été beaucoup moins difficiles que tout ce que j’avais pu imaginer
.
Marguerite : Gardez en tête que vous avez deux enfants bien distincts, avec chacun son propre caractère. Ils vont s’éloigner, se rapprocher, à leur rythme, c’est important de les laisser se débrouiller entre eux pour qu’ils construisent leur propre relation, et accepter le fait qu’il y a des choses que nous ne maîtrisons pas ou que nous ne pouvons comprendre.
.
a79c49b0bc2c85bb76d36ce8f6ced044
.

 Crédit photos : Danielle Lemon Photography / Littleunicorn.com

Recherche

 

Réseau sociaux

Nos plus belles adresses

Partenaires

Promotion