“Raise boys and girls the same way”

result (4)

.

Elever nos garçons et nos filles de la même façon, est-ce possible ou est-ce juste joli à entendre mais pas vraiment faisable ?

Sur le papier c’est presque évident, nous pensons presque tous élever nos enfants de la même manière, sans faire de différence entre nos filles et nos garçons. Les principes éducatifs sont les mêmes, les règles aussi… Mais est-ce si simple ? Donnons nous à nos enfants exactement les mêmes chances dès le départ ?

Hélène Montarde auteur de plusieurs livres sur la question explique que nous avons tous dans notre histoire collective, un certain nombre de représentations ancrées en nous, et dont nous avons du mal à nous débarrasser. Dès le moment où l’on attend un enfant, on commence à mettre en route ces représentations de façon inconsciente. les parents attendent très tôt de leur enfant un comportement conforme à leur sexe et, en retour, l’enfant aura tendance à adopter les comportements que l´on attend de lui…

result (1)

Pour avoir une pensée plus directe sur la question, nous sommes allées à la rencontre des mamans qui nous entourent, afin de découvrir leurs conseils pratiques, leurs avis et leurs façon de faire pour tenter d’élever leurs enfants, filles et garçons, sur un  même pied d’égalité, tout en respectant les différences de chacun

* La vision de Marine (36 ans mamans de 4 enfants, paul 10 ans, Cyprien 7 ans, Gaëlle 5 ans et Théo 22 mois) a retenu notre attention, pour cette jeune maman c’est primordial de responsabiliser très tôt tout ses enfants de la même façon à la maison :”Chez nous tout le monde est logé à la même enseigne, hors de question de reproduire les schémas que j’ai vécu enfant et où mes frères étaient les “rois” à la maison. Ici tout le monde met la main à la pâte, je refuse de séparer les tâches en fonction des sexes. J‘apprends à mes garçons à cuisiner et à ma fille aussi, j’explique à mon aîné comment recoudre un bouton tombé pendant la récré, tout le monde trie son linge et participe au ménage, je ne fais aucune différence au quotidien, je veux qu’ils aient tous les mêmes bases. pour moi c’est primordial pour que dans leurs vies d’adultes ils sachent tous être autonomes. “ 

.

b167ebdaebbe0cababf25a9acdfa3478

.

* On retient aussi cette anecdote d’Elodie (maman de 2 enfants de 12 et 9 ans et demie, Léonard et Lucie), qui nous a beaucoup touchées : “Très tôt Léonard s’est passionné pour la gymnastique qu’il a découvert à l’école en EPS, il a voulu s’inscrire à des cours de GRS et j’ai bien senti dans mon entourage que ça “gênait” les gens de savoir que j’acceptais de voir mon fils faire ce qu’ils considéraient comme “un sport de fille”.”Pourquoi tu ne l’inscris pas au Tennis plutôt ou au foot pour l’endurcir ?” Ma réponse était, et est toujours, NON, je ne souhaite pas “endurcir” mon fils, je souhaite le voir heureux, et s’il est pleinement comblé en faisant des bonds sur une poutre ou en faisant tourner des cerceaux et des rubans, alors moi je le suis aussi. Je refuse de me plier aux normes de genres pour rester dans le moule. Cela n’empêchera pas mon fils d’être un petit garçon, et plus tard un homme, épanoui et à l’aise dans ses baskets, au contraire.

.

c6807df03709d3718251efe2a0a310d6

.

Margaux maman parisienne (de deux fille Cléa et Louise, 12 et 11 ans, et d’un garçon Simon, 9 ans), nous explique : “J’élève mes enfants selon leurs caractères, fille ou garçon ce n’est pas ça qui entre en ligne de mire, c’est leurs façons d’être, de réagir, leurs personnalités que je prends en compte. Je ne vais pas me comporter de la même façon avec Cléa qu’avec Louise, l’une est extrêmement sensible et a besoin de communiquer, l’autre est plus forte, plus secrète. Mon fils, comme sa grande soeur, est un grand bavard et adore passer du temps avec moi, je sais qu’il a besoin d’échanger et je reste à l’écoute. En bref, j’adapte mon éducation et ma façon d’être en fonction de chacun de mes enfants, et non l’inverse.

Audrey (mamans de 4 enfants, deux filles et deux garçons) considère, elle, que c’est à l’école que beaucoup de choses se jouent en matière d’égalité :”On aura beau expliquer à nos enfants que les filles doivent être traitées comme les garçons, et qu’ils sont tous libres de faire et d’aimer ce qu’ils veulent peu importe leur sexe, à l’école les enfants entre eux vont parfois déconstruire notre discours. C’est en cour de récré que l’on pourra facilement voir un garçon moqué par ses copains parce qu’il préfère jouer avec les filles plutôt que de se lancer dans une partie de foot…etc C’est donc aux parents d’être vigilants et de tenir un discours égalitaire à la maison pour que les enfants soient plus ouverts et se sentent libres lorsqu’ils se retrouvent entre eux. Il faut petit à petit déconstruire les schémas sexistes qui mettent les enfants dans des cases. Et ça va prendre du temps, même si les choses ont déjà énormément évoluées ces dernières années !

 

result (7)

.

Ce que l’on retient de tous ces échanges, et des nombreux témoignages que nous avons entendus, c’est que l’éducation est une affaire profondément intime, et instinctive. Et que pour s’éloigner des stéréotypes, l’éducation doit se penser et se concevoir de façon “intelligente”. Il ne s’agit en aucun cas de nier les différences entre les filles et les garçons. L’essentiel reste en fait les besoins de l’enfant et son ressenti. 

En tant que parents nous devons d’abord être à l’écoute profonde de notre enfant et lui permettre de développer ses talents et ses goûts propres. Se comparer à des modèles n’est pas une bonne chose, il faut trouver quelles sont les qualités de chaque enfant et les développer. En réussissant à se libérer des dictats et de ces “cultures de sexes” qui limitent trop souvent le champ des possibles, et en ne retenant que le “meilleur” de nos enfants, nous mettons en avant leurs vraies personnalités et nous les laissons LIBRES d’être eux-mêmes.

.

result (6)

 .

Crédit photos  : carrousel : Annie spratt / Couverture:  Matthew Henry / Article : Pinterest

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

 

Réseau sociaux

Nos plus belles adresses

Partenaires

Promotion