“Maman travaille à la maison”, astuces et entretiens croisés

result (6)

.

Elles ont lancé leur boîte de chez elles, devant leur ordi, lorsqu’elles étaient enceintes, ou après l’arrivée de leurs premiers enfants. Elles jonglent entre les rendez-vous pro, les courses, la maison et les biberons… On les appelle les Mompreneurs. Ce phénomène, apparu aux États-Unis à la fin des années 90, désigne aujourd’hui les femmes qui se lancent dans la création d’entreprise, en installant leur bureau dans leur salon, pour mieux concilier vie pro et vie de famille et pour avoir des horaires plus flexibles.

Mais tout n’est pas toujours rose dans l’aventure de l’entreprenariat à domicile, c’est parfois difficile d’allier efficacement job, et vie perso… Pour y voir plus clair, nous sommes allées à la rencontre de plusieurs jeunes mamans qui travaillent de chez elles, afin d’entendre leurs sons de cloches, et pour comprendre comment elles parviennent à gérer au mieux leur emploi du temps de maman-active.

.

753be774596618995e9c0a2f45cbf03b

 

Pourquoi avoir opté pour le travail à domicile ?

Flore (fondatrice de Pirouettes et confettis : société de jeux, et d’accessoires festifs, maman de 2 petites filles, de 5 et 2 ans): Le travail à domicile n’était pas un choix, il s’est imposé ! j’ai décidé d’entreprendre, je ne savais pas si cela allait aboutir, et je ne pouvais me rajouter des charges ! j’ai donc opté pour le “home office”.

Perrine (co-fondatrice de la marque de vêtements de nuit et de trousseaux de mariées: 71 Bis, maman de 3 fillettes de 5, 3et 1 an): Par choix au début : je voulais vraiment créer ma boite. Et concilier vie de famille et pro. Et aussi par obligation j’avoue : quand on est en mode startup, les sous ne sont pas pour un local. Quand 71bis sera super connu, on s’offrira un showroom !

Solène (photographe freelance, et maman d’une petite fille): avoir mon bureau à la maison, pour moi ça veut dire avoir la liberté de travailler quand je veux. J’ai eu un bureau à l’extérieur quelques mois, mais ça ne me correspondait pas plus que ça. Faire des photos de studio nécessite d’avoir beaucoup de petits accessoires, je n’avais pas envie d’avoir tout en double ni de les emporter à chaque fois !

Quels sont, pour vous, les principaux avantages dans le fait de travailler de chez soi ?

Alix (graphiste et fondatrice de la marque de papeterie Des mots doux spécialisée dans la création de faire-parts, maman d’un petit garçon de 8mois)Le calme, pouvoir écouter de la musique tranquillement. Pouvoir travailler en pantoufles ! Etre libre de pouvoir prendre des RDV quand on veut, et organiser sa journée comme on le souhaite. Pouvoir aller à la Poste et chez mes fournisseurs en évitant les bouchons et les horaires de pointes. Avoir des horaires de nounou cool pour pouvoir profiter plus de son enfant. J’ai pu aussi travailler jusqu’à mon accouchement et juste après ( moins cool mais obligée). Avoir la possibilité de partir en weekend prolongé, en bref ne dépendre de personne.
.
Sybille: (artiste, fondatrice de la Papelista et maman de 3 enfants de 8, 6 et 4 ans)Le fait de travailler chez moi a changé pas mal de chose . le rythme des enfants est calme et serein. Je suis là en tout point de leur journée – y compris pour accompagner les sorties de l’école. Je leur fait profiter à chaque vacances de notre maison en Bretagne, des grands parents .  Je suis maman médecin , maman câlin , maman prof , maman à l’écoute et …. Une épouse plus zen . La maison tourne naturellement . les amitiés sont entretenues . Les relations sociales sont riches et fréquentes.
.
4116e1e49288c79db1a4818dba2dbdfb

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?

Perrine  (co-fondatrice de la marque de vêtements de nuit et de trousseaux de mariées: 71 Bis)  Au début les gens s’interrogent et pensent que vous ne bossez pas vraiment. Mais en réalité, on ne compte pas ses heures. La casquette maman n’aide pas. Ça ne fait pas businesswoman de bosser de chez soi. Mumpreneur ce n’est pas encore très développé en France, davantage à l’international. C’est dur de refuser de donner un coup de main sur son temps de travail, dur d’apprendre à dire non et à s’affirmer.

Alix (graphiste et fondatrice de la marque de papeterie Les mots doux) :  La solitude surtout est l’ennemi numéro 1 du travail à domicile. Le besoin et l’envie de partager et d’avoir des conseils. Essayer de ne pas faire les tâches ménagères pendant son temps de travail… ou de faire les boutiques ! Et bien sûr, le risque de trop travailler, le soir et les dimanches. On ne finit par ne plus avoir d’horaires…

Flore (fondatrice de Pirouettes et confettisExpliquer à l’entourage que, à la maison on travaille ! Ne pas céder aux tentations de l’entourage, à ceux qui proposent un café ou un déjeuner, rester en réel mode «  travail » et ne pas s’occuper de sa maison ( matériellement ou administratif ).

.

5df19a8c6407bf612a2dc82a157fdae2

Décrivez nous une journée de travail type “à la maison”

Perrine  (co-fondatrice de la marque de vêtements de nuit et de trousseaux de mariées: 71 BisChez 71 Bis, il y a madame ciseaux (Elise) et madame papier (moi). Nos tâches sont assez bien réparties.  je m’occupe donc de la com’, des partenariats, du rédactionnel, de la paperasse administrative. J’écris, je dessine, je créé des histoires, je colle… Et suivant le jour de la semaine, je finis à 16h00 ou 18h30. Là je passe en mode maman. On rentre dans le tunnel (bains, dîner, histoires, dodo) sortie du tunnel 20H15. Et ensuite, si je suis en mode charrette, je dîne puis, je re-travaille. Mais j’essaie de cloisonner. Et de m’occuper de mon mari.

Solène (photographe freelance ): Quand ma fille est avec moi (2 jours dans la semaine), je travaille pendant sa sieste, et je gère les appels et les mails urgents. Quand elle est à la crèche, je travaille de 9h à 17h45, pause déjeuner rapide seule ou avec mon mari. Je m’accorde une heure de sport une fois par semaine, je fait un plein de courses une fois par mois. Les pauses sont variables, ça dépend de la charge de travail…
.
Sybille (artiste et fondatrice de la Papelista ): début du travail à 9 h le mardi et le vendredi. Le lundi et le jeudi je me garde un créneau footing (un des privilèges d’être son propre patron) puis je démarre à 10h , et là c’est non stop sandwich jusqu a 16h. Je récupère mes enfants à l’école. Je m’occupe de la communication et de la vie du blog le soir quand ils sont couchés.

.

b720dcb8b30977b6e564fd4dd5e0da10

Vos astuces pour rester concentrées sur votre travail , et pour éviter de vous éparpiller 

Perrine  (co-fondatrice de la marque de vêtements de nuit et de trousseaux de mariées: 71 Bis): Très difficile au début, en tant qu’entrepreneur, on est maître de son temps, mais c’est compliqué, de répondre, « allo, il n’y a personne ».  Mais, il faut savoir aussi relativiser, personne ne va mourir, la terre ne va pas s’arrêter de tourner parce que je suis en retard. Donc, le soir, lorsque je vais me coucher, je laisse mon téléphone dans mon salon, afin de ne pas jeter un œil sur mes mails ou sur instagram… Je dors, mieux, ça fonctionne.  Dernière astuce, 2 sessions sur mon ordi, une pro et perso. Au moins on ne se mélange pas les pinceaux.

Flore (fondatrice de Pirouettes et confettis : Je ferme les porte de l’appartement, je désactive mon Facebook perso et je débranche le téléphone fixe, je ne réponds pas aux appels perso et je fais l’indispensable de la “maman qui travaille” pendant ma pause déj : préparer mes courses drive, prendre RDV chez le médecin…  Je ne m’occupe pas de la maison quand je travaille, je ne le faisais pas avant quand je travaillais dans un bureau donc pas de raison d’agir différemment maintenant…

.

58706407862562a5181969a5fdff9e62

Qu’est-ce qui vous manque le plus dans le fait de travailler de chez vous 

Sybille (artiste et fondatrice de la Papelista )Le manque de relations quotidiennes évidentes: comme le partage d un café avec les collègues,  la validation d’une réussite avec un boss, et une orientation définie pour chaque journée.

Flore  (fondatrice de Pirouettes et confettis): La reconnaissance: car l’entourage a vite tendance à croire que, parce qu’on reste chez nous, on ne travaille pas ! Ce qui me manque aussi, c’est le changement de décor ! Et de n’avoir personne avec qui partager (les doutes, les joies…)

Perrine (co-fondatrice de la marque de vêtements de nuit et de trousseaux de mariées: 71 Bis)L’entraide, la papote. Mon associée, dans le même bureau ! Je suis pour le partage des compétences, le travail en équipe. J’espère qu’un jour on va embaucher, l’aventure humaine c’est ça aussi qui m’a motivée pour lancer cette boite.

.

5da52ebb92fd73e8414fdfb362a4da13

Le Bilan : comment est-ce que vous définiriez le fait d’être une “Mompreneur”

Alix : Je dirais à la fois cool et difficile, car il faut parvenir à trouver son rythme. Mais on y prend goût car c’est finalement une vraie liberté et une vraie chance de pouvoir gérer ses journées comme on le souhaite tout en passant du temps avec son enfant quand on en a envie (cela m’arrive souvent d’aller chercher mon fils plus tôt chez la nounou par exemple!) Le secret, c’est d’être rigoureuse pour ne pas s’ éparpiller et de rester organisée !

Perrine : Parfois difficile, car tous les jours c’est une remise en question, mumpreneur c’est un peu l’ascenseur émotionnel. Un jour tout roule et le lendemain il faut se battre. On doute beaucoup, on s’interroge, suis-je assez disponible pour ma famille ? Mon mari ? Peut-être que je pourrai être davantage efficace au boulot ?… Mais je me dit aussi que je suis chanceuse. J’adore mon boulot, je suis heureuse tous les matins de me lever pour travailler.  Je suis contente car mes petites filles peuvent voir mon travail. Elles comprennent ce que je fais et viennent souvent dans mon atelier, c’est une chance !

Solène : stressant quand j’ai une deadline à respecter et quand bébé est malade ou qu’il ne veut pas dormir, mais vraiment cool de pouvoir profiter de plus de temps libre, et de gérer mon temps comme je le souhaite…

Flore : Difficile et compliqué, tout en étant cool et épanouissant ! Et surtout l’ascenseur émotionnel permanent : de grands bonheurs, de grandes difficultés, des déceptions et des explosions de joie !

.

result (11)

.

a897e51f95828a1bcdcf128f1e76f949

 

crédit photos : Tina Fey, The Every Girl

Recherche

 

Réseau sociaux

Nos plus belles adresses

Partenaires

Promotion